L'état des lieux : pièges à éviter

 

 

Conseils et piège à éviter pendant l'état des lieux


Il s’agit d’un document décrivant en détail l’état du logement. Celui-ci est établi au début et à la fin de la location. L’état des lieux est très important et il ne faut surtout pas le négliger. En effet en cas de litige à l’expiration du bail, l’état des lieux sera le document de référence.

Il est dans l’intérêt du locataire que l’état des lieux soit réalisé. En effet sans celui-ci, on considère que le logement a été reçu en bon état. Donc à la fin de la location toutes les dégradation pourront être imputé au locataire.

En pratique l’état des lieux est effectué en présence du locataire et du propriétaire ou de son mandataire. Celui-ci doit être signé par les deux parties et annexé au contrat de location.


En cas de désaccord ou si une des deux parties refuse d’effectuer l’état des lieux, celui-ci peut être réalisé par un huissier. Cependant cela entraîne des frais supplémentaire.

Il faut effectuer un état des lieux d’entrée très précis. Vous devez vérifier chaque pièce une par une et noté l’état du sol, des revêtement muraux et des plafonds. Inspectez également les placards, penderie, cuisine aménagée….

En cas ou l’électricité est coupé il faut indiquer une réserve sur tous les équipement électrique (lumières, prises, volets….) tant que vous ne les avez pas essayer.

Après aménagement il est souvent de constater des défauts que l’on a oublié d’indiquer dans l’état des lieux. Dans ce cas il faut envoyé une lettre recommandé avec accusé de réception listant les problèmes constaté. Ce courrier doit être établi dans les premières semaines.


Sans réponse du propriétaire, vos constatation seront considéré comme faisant partie de l’état des lieux. Cela peut être utilisé également au moment de l’utilisation du chauffage si celui-ci n’a pas été essayé avant. Cela peut être utile en cas de problèmes de chaudières.

Lorsque vous quitterez le logement, le second état des lieux sera effectué. Celui-ci permettra de déterminer si vous avez causé des dégradations au logement (brûlure de cigarette au sol,…). Dans ce cas le propriétaire pourra déduire de la caution les travaux de réparations. Cependant celui-ci ne doit en aucun cas vous facturer les effets de vétusté de l’habitation. (Usure des sols, peintures défraîchis,….). Sans états des lieux de sorties on considérera que le locataire à restituer le logement en bon état.